Blog Image

Gaëlle Boissonnard, un peu plus loin...

Et pendant ce temps (2)

Comme ça... Posted on 21 Mar, 2022 12h14

Ça pousse…




Gris

Comme ça... Posted on 23 Fév, 2022 12h51

Parce que, par les fenêtres de l’atelier
la grisaille s’entête depuis le début de l’hiver à dévorer le ciel.

Parce que je n’ai encore jamais, ici, abordé cette couleur.

Parce qu’elle est composée de toutes les autres,
qu’elle a avalées pour les transformer en mille subtiles nuances,
qui bien souvent nous attristent,
alors qu’à y regarder de plus près, on y découvre toute la richesse et la beauté des mélanges,
des mixités, des métissages…
Ceux-là même que certains voudraient éradiquer de “notre” territoire,
alors qu’ils sont la vie-même.

J’ai attrapé ce matin mon petit matériel à prélever des images,
et suis partie en quête, tout autour de l’atelier,
d’une palette de gris.

Gris pierre, gris fer,
gris caillou ou gris vermoulu,
gris lichen et gris calcaire,
gris zinc, gris cocotte et gris poussière,
C’est beau tous ces gris, non?



À l’intérieur, la couleur joue autrement.

J’ai retrouvé ma boîte d’aquarelle,
remisée depuis des années.
Avec elle, un plaisir oublié,
celui des mélanges immédiats,
de subtilités de tons, de nuances, de transparences.

Une boîte à couleurs,
c’est beau aussi…



Nuances

Comme ça... Posted on 07 Déc, 2021 14h56

Le gel du mois de mai a endormi le figuier.

Celui-ci a pris son temps,
pour fabriquer ses feuilles,
puis ses fruits,
qui jamais n’avaient été aussi nombreux.

Mais ils ont poussé si tardivement qu’ils ont été surpris par le froid de l’automne,
et n’ont pas mûri.
Comme ces enfants qui restent enfants,
fragiles et dépendants
et ne peuvent quitter la maison,
la protection de leur parents,
les petites figues sont restées accrochées au figuier.

Elles m’ont offert, avant la neige,
toute la beauté d’un nuancier.

Un cadeau à partager,
pour qui sait regarder,
si près, à nos pieds.

Les nuances,
c’est aussi ce qui pourrait nous qualifier,
êtres humains naviguant sur la terre.
C’est ce qui pourrait faire notre beauté, non?

Non.
On en revient toujours aux mêmes imbéciles discours…
Nous ne devrions accepter près de nous que ceux qui nous ressemblent,
ne partager nos bouts de territoire qu’avec ceux qui portent notre couleur,
nos idéaux, nos soifs et nos rancœurs.

Je regarde le ciel,
et l’oiseau dans le ciel,
qui se moque bien de nous,
de ces petits êtres de rien du tout,
qui s’écharpent et s’entretuent, les yeux et le cœur fermés.

Je regarde l’oiseau,
un espoir quand même.

Pour aller plus loin, cette tribune que j’ai envie de partager.


Et puis pour finir,
un sourire.
Autoportrait d’hiver.






Secouer la tête

Comme ça... Posted on 15 Oct, 2021 9h35

Éphéméride, 26 octobre 2021

Mural en grès engobé, émaillé, et collage de chromos céramique.
20×20 cm



La vie…

Comme ça... Posted on 14 Sep, 2021 16h26




e n
r o s e


La terre nous offre ses couleurs.
Les potières s’emparent de la terre.

Plat de Maud Salançon/La Prossima Volta et bol de Sylvie Delphaut.
Petite maison tortue née dans mon atelier.



Une rentrée bleue

Comme ça... Posted on 31 Août, 2021 16h22

Peut-être pour le blues de la fin de l’été,
de la fraîcheur des soirs.

Peut-être pour se souvenir d’un ciel presque immaculé
au dessus d’une prairie de Lozère,
et d’un petit nuage perdu,
et que j’ai adopté,
juste avant qu’il ne s’évapore.

Peut-être parce que c’est beau,
un camaïeu.

Peut-être
parce que demain
ce sera rouge.



Herbes et fleurs de juin

Comme ça... Posted on 22 Juin, 2021 17h45

Je les aime folles,
vivantes,
comme ces minuscules bestioles qu’elles abritent.
Je les regarde,
elles m’accompagnent au quotidien,
ici, quand je les foule,
les caresse,
là, quand je les dessine.

Je m’en empare,
elles m’éloignent et me protègent de la folie des hommes.



Bleu

Comme ça... Posted on 26 Fév, 2021 13h56

Profond,
bleu de l’oubli.

Bleu cobalt,
bleu de la nuit,
de la terre et de la pluie.



Alternances

Comme ça... Posted on 21 Oct, 2020 11h35

C’est comme le ciel,
avec le vent qui bouscule les nuages,
et le rose matinal qui nous fait sa parade,
et le gris plombé qui l’envoie valdinguer.

Un mouvement permanent.

Dans l’atelier,
c’est un peu pareil,
tout bouge, tout le temps,
c’est le nid de l’alternance,
et ce blog est le carnet qui garde en mémoire
la trace de ces incessants passages.

Depuis quelques jours, grès et porcelaine ont remplacé le papier,
les pigments.
Le fil attend son heure,
et la couleur n’est jamais loin,
mais elle prend d’autres formes.

Dehors le vent est fou.
Dedans il faut sans cesse réinventer des bulles,
de silencieux paysages.

Et en parlant de pays sages,
envie de vous inviter à aller voir le documentaire douloureux
mais tellement important de David Dufresne,
Un pays qui se tient sage.

Il donne grandement à réfléchir, et plus que jamais nous avons besoin de ça.

À bientôt?




Tout un plat

Comme ça... Posted on 24 Mai, 2020 14h49

Pour le plaisir de jouer avec les couleurs,
de faire résonner entre elles des images glanées au quotidien,
dans l’atelier, dessus, dessous,
pas loin.



Suivant »