Blog Image

Gaëlle Boissonnard, un peu plus loin...

Tout un plat

Comme ça... Posted on 24 Mai, 2020 14:49:19

Pour le plaisir de jouer avec les couleurs,
de faire résonner entre elles des images glanées au quotidien,
dans l’atelier, dessus, dessous,
pas loin.



Une arche suspendue

Comme ça... Posted on 26 Mar, 2020 15:35:43

éphémère,
entre ciel et terre.

Au sommet d’un empilement de vies,
comme les hommes savent les construire,
d’un empilement d’étages
dans lesquels chacun respire,
tourne en carré,
pleure, rit, boit, mange et se terre,
dans lesquels chacun planque sa peur de souffrir,
de voir sa vie finir,
sans pourtant bien chercher à comprendre
ce qu’est sa vie, ici,
ni ce qu’il en fait,
sans jamais parvenir à penser à la fin
qui fait pourtant tellement partie du chemin.

Les bestioles, elles,
arrimées dans la terre, le bois ou le papier,
sourient de nos paniques.

Elles m’accompagnent au quotidien,
et depuis des années,
de leur beauté,
de cet espoir né de la main de l’homme,
de son esprit, de sa pensée, de son corps tout entier,
qui est aussi capable de cela, oui,
inventer de la beauté.

Mais revenons à Noé…

Un zèbre et un mouton feutrés, par Maria Friese

Un drôle de scarabée par mon amie Sadaf Maneval

Petit âne japonais en bois peint, amoureux d’une indescriptible bestiole en porcelaine par Bertille Derail

Chat vivant, maitresse des lieux

Dans l’arche il y avait des humains aussi, les voilà, 
une famille qui me suit depuis ma toute petite enfance…

Avec son chat (venus du Japon?)

Deux poissons tout sourire sur carreau persan

Jouet chiné, un lapin bleu, aux côtés d’un carreau cobalt et outremer, persan encore

Dans un cadre en métal recyclé, un éléphant et un dromadaire en colère

Revoici la limace en porcelaine de Julia Huteau

Une toute petite antilope aux cornes d’aiguilles de pin, par Laurent Suchel

Dans un cadre en métal recyclé, un éléphant et un dromadaire en colère

Un poisson à retrouver un jour (mais oui, un jour les portes de nos arches s’ouvriront!), chez Souzani, au Chambon-sur-Lignon


Enfin, en écho à cette colère, envie de relayer ceci:
J’ai la rage, tribune parue dans Libération.

À bientôt?



Un refuge

Comme ça... Posted on 24 Mar, 2020 15:07:26

Ils n’ont pas attendu le déluge pour me rejoindre dans mon arche.
Entre quatre murs, un safari-photo
au gré de ces belles mains qui créent.

Coq sur un plat chinois
Petite girafe en bois peint venue de je ne sais où.
Un crabe dans l’émail d’une très belle pièce de grès, je ne retrouve plus le nom de son auteure, mais je pars à sa recherche dès aujourd’hui.
Limace en porcelaine par Julia Huteau (l’artichaut c’est moi!).
Étrange oiseau sur une gravure de Matild Gros.
Petit oiseau ivoirien en terre enfumée.
Trois pingouins sous une feuille de ronce,
le dérèglement climatique peint par Didier Pourrat.
Un loup au vent, par Laurent Suchel.
Oiseau persan sur un très beau carreau émaillé.
Bébé éléphant par Véronique Vernette, héros d’un de ses albums jeunesse.
Et une jolie cohabitation…


Et les oiseaux dansent

Comme ça..., Tenter de dire Posted on 19 Mar, 2020 18:43:42

et les oiseaux chantent,
et les oiseaux respirent enfin.

Et les oiseaux de toute leur hauteur contemplent la bêtise des Hommes.

Ils se demandent, les oiseaux,
qui applaudissaient les soignants quand ceux-ci, il y a quelques semaines, défilaient,
quand ceux-ci à tour de bras démissionnaient,
pour tenter d’alerter,
de crier la détresse d’un service public assassiné,
d’une profession à bout de forces,
d’un intérêt général (le nôtre!) méprisé,
pour se faire entendre des oreilles sourdes du pouvoir.

Et les hommes applaudissent, quand ils devraient réfléchir,
mais savent-ils encore réfléchir?

Les oiseaux se demandent,
et ils ont en eux la réponse.
En eux et en leur espèce compromise par la folie des Hommes.

Ils se marrent les oiseaux,
quand de toute leur hauteur ils regardent ces Hommes s’épuiser à sauver des vies,
et juste à côté, là,
dans l’ombre,
d’autres Hommes qui conçoivent, fabriquent et commercialisent
les engins les plus sophistiqués qui soient,
et destinés à la détruire,
la vie.

Ils ne comprennent pas les oiseaux,
pourquoi chez les Hommes il y a des vies qui valent la peine d’être sauvées,
et d’autres qui valent la peine d’être détruites

Il y aurait donc des vies plus importantes que d’autres?

Ils ne comprennent décidément rien aux Hommes
les oiseaux.




Confinée comme chacun de vous,
entre maison et atelier,
stages et projets des mois à venir annulés ou reportés,
j’essaie de travailler à préparer l’après,
à chercher les moyens de ne pas sombrer,
et je continue par ailleurs de me tenir informée sur la marche du monde…

À bientôt
?

Article du Monde: La France, troisième exportateur mondial d’armement.

Amnesty International: Vente d’armes, stop à la complicité de la France

Dossier Amnesty: Égypte, des armes françaises au cœur de la répression



C’est fini!

Comme ça... Posted on 10 Mar, 2020 12:06:40

Elles l’ont eu leur journée.

Elles ont pu gueuler, appeler au respect,
à la dignité.
Elles ont pu crier qu’elles sont la première des minorités,
et par là solidaires de tous ceux qui,
comme elles
se font laminer, dominer, écraser,
de tous ceux qui ne sont rien,
ou pas grand chose pour certains.

Mais aujourd’hui c’est fini,
aujourd’hui c’est la journée des pommes pourries.

Alors belle journée aux pommes plissées, flétries, rabougries,
et belles journées à toutes les autres,
pommes, pas pommes, vieilles et jeunes,
de toutes les tailles et de toutes les couleurs.

Femmes,
vivez,
vivons!



Cueillette du jour

Comme ça... Posted on 27 Fév, 2020 15:36:50

Détails glanés dans l’atelier,
pour un dépaysement sans carbone,
un voyage en silence et en intimité.

Un peu d’ailleurs,
un peu de matières,
de papier, de fils d’or et de rouille.


Un peu de vie aussi,
avec cette élégante et éphémère invitée
qui semble bien décidée à sortir le grand jeu
pour m’épater…

Je vous souhaite en aussi belle compagnie.

À bientôt?




Un stage autour du motif et des tampons

Comme ça... Posted on 02 Déc, 2019 14:03:56

Petit retour en images sur le dernier stage que j’ai proposé dans mon atelier,
durant deux jours de novembre couverts de neige.

Pour en voir un peu plus, c’est ici,
sur mon blog dédié aux stages.



La cuisine des couleurs

Comme ça... Posted on 07 Nov, 2019 16:44:42

Avec la douceur de ce début d’automne, les arbres prennent leur temps pour inventer les jaunes, les pourpres et les orangés….
Petit retour sur un week-end de vent furieux, de grisaille et de pluie, durant lequel bien à l’abri nous avons fait briller le soleil.

Deux jours de stage à l’atelier, à mélanger pigments, liants, à créer des couleurs avec une joie d’enfant, à les poser, les superposer, les confronter, les composer, les découvrir et les redécouvrir…

Le prochain stage (motifs et tampons) aura lieu le week-end des 16 et 17 novembre. Il est complet, mais je proposerai très prochainement de nouvelles dates pour l’année 2020.

En attendant, en voici une qui se réjouit de cette nouvelle vie dans l’atelier!



À l’ombre

Comme ça... Posted on 08 Août, 2019 17:07:54

Quand l’été se passe
à pas lents,
loin du vent marin,
du céladon de l’eau,
du boucan des cigales,
dans le silence et l’ombre de l’atelier.
Et bien on s’invente des guinguettes,
et des siestes aux parfums anisés…
Petit rappel: Pas impossible que bien malgré moi mon blog change prochainement d’adresse.
Vous souhaitez continuer à en suivre les déambulations et l’actualité? N’hésitez à me transmettre votre adresse mail, je pourrais ainsi vous tenir informé(e) :
contact@gaelle-boissonnard.com



Couleurs de juin

Comme ça... Posted on 21 Juin, 2019 12:58:57

Des trouvailles, des merveilles, des amusements
et quelques menues créations sous le soleil et sous la grêle…



Suivant »